Trouver sa voie

Ahhh les proches ... quand il s’agit de donner des conseils ils sont toujours là ! Après pour la qualité des conseils... on va dire qu’on repassera !

La semaine dernière, j’échangeais en Career date avec une personne qui me disait que son entourage passait son temps à lui donner des conseils basés sur ses différentes passions. De son côté, elle se sentait complètement perdue : est-ce que trouver un job en lien avec sa passion permet forcément d’être épanoui.e?  Est ce qu’elle serait prête à le faire jusqu’à la fin de sa vie ? Est ce qu’elle avait les qualités nécessaires pour se sentir sereine en étant à son compte ?

 

Toutes ces questions sont absolument normales lorsque l’on se met à rechercher sa voie. De fait, quand on n’aime plus son job, une des premiers pistes qu’on explore est souvent de se rapprocher de nos passions au moment présent.

 

Si cela peut être un succès dans certains cas, je vous invite à faire attention aux différents points suivants :

 

1️⃣Vos passions peuvent évoluer au fil des années. Je suis sure que vous n’avez pas exactement les mêmes passe-temps qu’il y a 10 ans.

 

2️⃣Vos passions le sont peut être car vous n’en tirez aucun avantage financier. Rajouter le fait de devoir dégager un chiffre d’affaires de cette activité la rendra peut être hyper stressante !

 

3️⃣Votre passion n’est pas forcément convertible en un « vrai » job. Si la musique des années 50, la calligraphie gothique, les timbres italiens ou le street art font partie de vos hobbies, ce sera compliqué d’en vivre à plein temps.

 

4️⃣Vous n’avez pas forcément les critères demandés pour effectuer professionnellement votre passion. Vous êtes peut être un petit basketteur, ou un fan d’aviation qui n’a plus 10/10 aux 2 yeux. De ce fait, l’aventure s’arrêtera là.

 

5️⃣Le style de vie qui accompagne votre passion à temps plein ne vous convient pas forcément. Vous aimez peut-être voyager 3-4 fois par an mais de là à être tous les jours en vadrouille (en tant qu’hôtesse de l’air par exemple), il y a un grand pas.

 

Alors que faire ? 

Comme je le dis régulièrement : quand on ne sait plus vers où aller, il faut déjà  repartir de qui on est. 

Un hobby ne vous définit pas, il ne reflète qu’une partie de votre personnalité. 

L’important est donc déjà de faire le point sur soi en termes d’attentes professionnelles, de sens, et de valeurs pour ensuite définir s’il y aura, ou non, un lien avec votre passion actuelle . Mais cette dernière ne devra jamais être un point de départ dans votre quête de voie .✨

De votre côté avez vous réussir à convertir votre passion en job ?

Hélène Tassas


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.