Emploi

On parle souvent du Syndrome de l’imposteur, mais du côté de mes coachés, j’en vois souvent un autre pointer le bout de son nez : celui du « Vu mon job, j’ai pas franchement le droit de m’apitoyer »

Combien de personnes me disent que leur entourage envie tellement leur travail qu’ils n’arrivent même plus à se confier sur le mal-être qu’ils vivent ? Beaucoup...vraiment beaucoup.

Et ce dans tous les secteurs : le luxe, la mode, les RP, le journalisme, la cosmétique, la finance, les IT, le droit...

C’est ce que j’appelle le « syndrome du Diable s’habille en Prada ».‍

Par peur de passer pour des personnes qui ne savent pas voir « la chance » qu’elles ont de bosser pour « une marque qui fait rêver », ou « qui offre tellement d’avantages », on préfère nourrir son bon gros sentiment de culpabilité et se renfermer.

Semaine après semaine on subit sa condition de « privilégié » à durée indéterminée, alors que la seule vérité, il n’y a que vous qui l’avez : votre poste n’est sexy que si vous le décidez.

 

S’il n’est plus en phase avec vos valeurs, prenez de la hauteur et regardez ce qu’il y a à changer ou ce qui (pour le moment) vous fait peur.

Les autres projetteront toujours sur vous leur vision du monde, mais c’est à vous de décider si vous souhaitez, ou non, vous laisser influencer en y associant des actions.

Votre réalité est donc la seule chose à prioriser ! Laissez donc les autres de côté et ... regardez vers quelle direction vous aimeriez évoluer ...;-)
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FEDAE

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.